Monitoring nginx avec Zabbix

En complément de l’article sur le monitoring de PostgreSQL avec Zabbix, voici un nouvel article pour monitorer un serveur Nginx grâce à l’agent Zabbix.

Pour cela, nous avons besoin d’avoir ZTC (Zabbix Template Collection) d’installé: voyez le premier chapitre de l’article précédent sur ZTC.

Configuration d’Nginx

Pour pouvoir récupérer des statistiques sur le serveur Nginx, vous devez l’avoir compilé avec le module HTTPStubStatus, c’est-à-dire avec l’option --with-http_stub_status_module.

Ensuite, il y a uniquement à configurer l’accès aux statuts depuis l’hôte local de Nginx. Si vous n’avez pas créé d’hôte local pour Nginx, il vous suffit d’en créer un.
Ensuite, ajoutez ces quelques lignes de configuration suivantes dans votre server local:

Elle permettent de dire qu’à l’adresse http://localhost/server-status, Nginx doit confier la réponse HTTP au module HTTPStubStatus, qui fournira des statistiques sur le serveur qui seront récupérées par l’agent.

N’oubliez pas de recharger la configuration du serveur HTTP:

Vous pouvez vérifier la configuration depuis votre serveur grâce à wget:

Si le code réponse est bien 200, la configuration est correct.

Configuration de l’agent Zabbix

Avec la même configuration de l’agent Zabbix décrit dans l’article sur PostgreSQL, nous allons activer le template pour Nginx:

Maintenant, nous allons modifier la configuration de l’agent ZTC pour Nginx, à savoir le fichier /etc/ztc/nginx.conf. Remplacez les lignes suivantes:

L’agent ZTC est maintenant configuré, nous allons le tester:

Vous devriez avoir comme retour un nombre supérieur à zéro. Si c’est le cas, tout fonctionne !

Importation dans le serveur Zabbix

Pour finir, importez le modèle Nginx de ZTC (vous trouverez tous les modèles dans le dépôt ZTC), que vous pouvez télécharger ici:

Maintenant, configurez le(s) hôte(s) que vous avez configuré(s) comme ayant le modèle Template_app_nginx. Vous aurez ainsi les statistiques Nginx!

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Installer Zabbix 1.8.x avec PostgreSQL sur CentOS 5

Zabbix est une application de monitoring. Elle permet de surveiller votre parc de serveurs, d’applications et de sites Web. Elle se compose d’un serveur ainsi que d’agents (facultatifs, mais qui permettent de récupérer plus d’informations locales que SNMP) sur chacune des machines à monitorer.

Nous allons voir comment installer le serveur Zabbix ainsi que son front-end Web écrit en PHP, sous CentOS 5.

Installation du serveur Zabbix

Installation des dépendances

Avant tout, nous allons installer les dépendances de Zabbix, à savoir les librairies zlib, curl, openssl, net-snmp et openIPMI, pour pouvoir utiliser au maximum les fonctionnalités de Zabbix. Nous allons également installer un système de gestion de base de données, pour stocker toutes les données: PostgreSQL.

Nous allons maintenant initialiser la nouvelle base de données PostgreSQL:

Important: si vous avez déjà une base de données PostgreSQL sur votre serveur, n’initialisez pas la base! Vous pouvez également voir comment installer PostgreSQL 8.x sous Debian.

Installation du serveur

Maintenant, nous allons télécharger les sources de Zabbix pour l’installer. Vous trouverez les archives des sources sur la page de téléchargement du site Web de Zabbix.

Maintenant, nous allons commencer le processus de compilation en utilisant le programme ./configure avec nos options:

Si toutes les dépendances sont satisfaites, vous devriez avoir ce message:

Enable server: yes
Server details:
With database: PostgreSQL
WEB Monitoring via: cURL
Native Jabber: no
SNMP: net-snmp
IPMI: openipmi
SSH: no

[…]
Enable agent: yes
Agent details:
Linker flags: -rdynamic
Libraries: -lm -lresolv

LDAP support: no
IPv6 support: yes

Ensuite, il nous reste à compiler Zabbix:

À ce moment, vous pouvez installer Zabbix sur votre système comme ceci:

Note: Vous pouvez également créer un paquet de Zabbix avec cette configuration grâce au programme checkinstall.

Continue reading Installer Zabbix 1.8.x avec PostgreSQL sur CentOS 5

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Erreur PHP – require_once(): Unable to allocate memory for pool

Depuis peu, PHP me sort des erreurs assez bizarres, à savoir des “Unable to allocate memory for pool“. Ceci se passe notamment sur les fonctions require_once et include_once. Après quelques temps de recherche, il s’avère que c’est en fait APC qui créé cette erreur lorsqu’il n’a plus assez de place dans sa mémoire.

C’est pourquoi, pour éviter ce bug – voir ici le rapport de bug sur php.net – vous devez augmenter la mémoire allouée à APC avant d’attendre une mise à jour corrigeant ce problème.
Dans le fichier /etc/php.d/apc.ini (sous CentOS) éditez donc la ligne contenant la directive apc.shm_size en y ajoutant plusieurs mégas. Pour information, voici la configuration du serveur hébergeant D-Sites.com:

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Installer HipHop sur CentOS 5

HipHop pour PHP est un programme développé par Facebook permettant de compiler des applications PHP en binaire. Cela permet une augmentation très importante des performances de celle-ci. Pour l’installer sur CentOS 5, il vous suffit d’ajouter quelques dépôts et d’utiliser yum.

Note: HipHop n’est pour l’instant supporté que sur les architectures 64 bits.

Installation des nouveaux dépôts

Pour installer les 3 nouveaux dépôts, il vous suffit de lancer ces 3 commandes:

Installation de HipHop

Ensuite, il vous suffit de lancer yum pour installer HipHop via les nouveaux dépôts configurés:

yum se chargera de l’installation de toutes les dépendances nécessaires et trouvées dans les dépôts.

Important: par défaut dans CentOS, la version de gcc est la version 4.1.2 alors que la version minimum pour HipHop est la version 4.4. N’oubliez pas de mettre à jour gcc, ainsi que g++.

Une fois l’installation terminée, le compileur hphp se trouve dans le /usr/bin, ainsi que dans le répertoire de HipHop, à savoir /usr/lib64/hphp/.

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Optimiser l’affichage de pages avec Google Adsense

Les pages Web contenant des publicités Google Adsense sont nettement plus lentes à charger que les pages qui n’en contiennent pas: c’est à cause de la méthode de chargement des publicités et de leur place dans la page. En général, les publicités se trouvent dans l’en-tête et/ou dans le menu vertical, elles sont donc chargées avant le corps de page.

Le problème

Le code fourni par Google pour afficher ses publicités est le suivant (avec des variables différentes):

Or, lors du chargement d’un fichier JavaScript, le moteur de rendu du navigateur est arrêté et le chargement de tous les éléments autres est suspendu. Par conséquent, le navigateur doit attendre que la page externe finisse de charger avant même de continuer à charger les autres éléments internes de la page Web. Ainsi, la page est nettement plus longue à charger et le ressenti utilisateur est plus mauvais…
Continue reading Optimiser l’affichage de pages avec Google Adsense

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

HipHop pour PHP, qu’est-ce que c’est ?

Le nouveau projet Open Source pour PHP du moment, c’est bien HipHop, développé pour PHP, qui consiste à transformer le code PHP en C++ puis de le compiler en utilisant g++. Présenté dans l’article précédent Facebook & PHP II: HipHop et HPHPi, voici de nouvelles informations, issues de la conférence de cette nuit.

Facebook qui utilise déjà HipHop sur 90% de ses serveurs a constaté:

  • Sur les serveurs Web: 50% de consommation CPU en moins pour un même trafic, par rapport à PHP 5.2 avec APC
  • Sur les serveurs API: 30% de consommation CPU en moins pour deux fois plus de trafic

HipHop transforme le code en C++ et le compile avec g++ mais l’utilisateur n’a pas besoin de compiler à la main son code PHP avec un outils, tout reste comme avant, avec l’édition de fichiers PHP à la volée.

Néanmoins, les fonctionnalités qui ne seront pas disponibles:

  • La fonction eval
  • La fonction create_function, qui est du même acabit que eval
  • La fonction preg_replace, avec le paramètre e, qui permet l’application de eval sur le résultat
  • De manière plus générale, l’ordre des objets ne peu pas être respecté, du fait d’une exécution non-linéaire du code. Ainsi, la fonction function_exists retourne la valeur vraie dans ce code:

En plus de HipHop, l’équipe de Facebook a développé HPHPi, c’est un interpréteur PHP, il semblerait que ça soit grâce à lui qu’il ne sera pas nécessaire de compiler le code PHP. Il fait aussi des analyses du code pour y détecter des éventuelles erreurs dues à l’utilisation de HipHop et non de PHP.

HipHop embarque son propre serveur Web et n’est pas le moment pas compatible/prêt à fonctionner avec Apache ou un autre serveur. C’est pourquoi HipHop c’est un seul processus, contrairement à PHP mais qui utilise le principe de multi-thread, plus rapide que le multi-processus car créer un processus, c’est assez long par rapport aux threads. Comme HipHop utilise sont propre Web serveur allégé, il est plus rapide et permet de mieux gérer les ressources partagées entre les threads, il permet aussi de ne pas avoir de downtime, c’est-à-dire de temps d’inaccessibilité lors d’un redémarrage de HipHop.

HipHop est pour le moment basé sur PHP 5.2, et l’équipe de chez Facebook compte bien avancer encore plus sur ce projet et voici leur Roadmap, ou liste de choses à faire:

  • Apport des fonctionnalités de PHP 5.3
  • Utilisation possible avec Apache
  • …et plus généralement la réduction de l’écart entre HipHop et PHP

Le code source qui était sensé être mis en ligne cette nuit sera maintenant mis en ligne “soon” !

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Facebook & PHP II: HipHop et HPHPi

Apprenez en plus dans le nouvel article, HipHop pour PHP, qu’est-ce que c’est ?

Comme prévu et annoncé dans l’article précédent “Facebook + PHP = Hyper-PHP”, l’équipe de développement de Facebook a bien annoncer son projet de faire une sorte de compilateur pour PHP cet après-midi, vous pouvez la retrouver en anglais à cette adresse.

Ce n’est en fait pas sous le nom de Hyper-PHP que les développeurs de Facebook ont décider de sortir leur moteur, mais sous le nom de HipHop, accompagné de HPHPi.

Facebook n’a en réalité pas tout à fait réécrit PHP depuis le début, mais a décidé de créer une extension PHP qui transforme un code PHP en un code C++, puis qui le compile. HipHop, c’est le nom du module/programme/de l’extention PHP qui va transformer votre code PHP en code C++, puis le compiler en utilisant le traditionnel g++. HPHPi, lui, permet de ne pas avoir à mettre en place un système de compilation en plus, et d’avoir simplement a utiliser PHP comme avant, mais en beaucoup plus rapide.

Les chiffres ont néanmoins changer car on ne parle ici que d’une diminution de 50%contre 80% d’après les rumeurs précédentesde la consommation du CPU, sans même avancer de chiffres d’augmentation de performances, même si il est tout de même le sujet de tout l’article de Facebook, c’est donc sans douter que ça a très certainement un gros bénéfice, puisque Facebook.com l’utilise déjà sur près de 90% de ses serveurs!

À noter tout de même que dans l’article, il est précisé que des fonctions sont perdues, comme la fonction eval par exemple (ce n’est pas plus mal pour celle-ci) et que l’équipe de développement a réécrit de nombreuses extensions pour les adapter à leur HipHop PHP, ce qui fera sans aucun doute que cette innovation pour PHP ne sera pas ajoutée à PHP, contrairement aux caches OPCodes qui le seront pour PHP 6, et restera un projet distant externe à PHP pour un petit moment.

C’est donc à tester sans attendre, lorsque que les sources seront disponibles dans la nuit (fin d’après-midi chez nos amis américains) à cette adresse, qui ne marchera que lorsque les sources seront disponibles:

Dès possible je ferais des tests et des benchmarks, que je ne manquerait pas de diffuser ici.

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Facebook + PHP = Hyper-PHP

Lisez l’article plus récent: PHP & Facebook II: HipHop et HPHPi »

Voilà quelques temps que les rumeurs circulent, je vais donc faire un petit résumé de ce que l’on appelle Hyper-PHP, ou HPHP. Le site web de l’entreprise Facebook est composé à 90% de PHP, un langage de programmation tourné vers le Web, qui est ré-analysé depuis de début à chaque fois, c’est-à-dire qu’a chaque installation, le runtime PHP doit analyser toute la source pour faire tourner le script PHP, c’est ce qui lui confère une lenteur par rapport aux applications compilées.

Et bien Facebook aurait décidé, il y a 2 ans, de mettre un développeur à part entière sur ce projet, qui aurait pour but de créer une sorte de compilateur pour PHP. C’est en effet ce que ressort d’une interview anonyme recueilli par TheRumpus.net.

He is creating HPHP, Hyper-PHP, which means he’s literally rewriting the entire language. […] So this engineer is converting the site from one that runs on a scripted language to one that runs on a compiled language.

Alors que l’annonce doit avoir lieu aujourd’hui, le 2 février 2010, cette nouvelle mouture de PHP, si l’on peux l’appeler comme ça, va très certainement changer beaucoup de choses car d’après l’ingénieur Facebook chargé de ce projet, Hyper-PHP consommerait 80% de CPU en moins tout en ayant des performances augmentées de 80% ! Il sera de plus partagé en Open Source, comme un grand nombre de projets de Facebook.

A bientôt pour la suite! :-)

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Optimiser WordPress avec WP-Super-Cache

Pour ce 100ème article, nous allons rapidement nous intéresser à la vitesse d’éxécution de WordPress. En effet, la grosse machinerie WordPress peut mettre plusieurs secondes à générer une simple page d’article lorsqu’elle est installée sans plus de configuration. En effet, les différents plug-ins, thèmes et compagnies ne font pas de WordPress quelque chose de rapide, dans la mesure où le nombre de fichiers chargés pour une simple page peut aller jusqu’à 1000 et le nombre de requêtes SQL est colossal!

WordPress sans cache

Je vais prendre les chiffres de D-Sites: sans cache avec quelques plug-ins (captcha/statistiques/coloration syntaxique) et sur un hébergement mutualisé OVH, la page d’accueil par exemple, met en moyenne 2 secondes pour être générée, comme l’atteste le site IsMyBlogWorking.

blog-before-supercache

Deux secondes pour afficher une page, c’est beaucoup beaucoup trop, nous allons donc mettre en place le cache. Pour le mettre en place sur un blog WordPress, rien de plus simple: dans l’administration, dans le menu Extensions, cliquez sur Ajouter. Ensuite, il vous suffit de rechercher un plug-in au nom de “WP Super Cache”. Installez-le de manière automatique, tout marche très bien, créez les règles dans le fichier HTACCESS puis ça roule !

Continue reading Optimiser WordPress avec WP-Super-Cache

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

PostgreSQL: Très grands entiers – Very big integers

Le type de données bigint ne peut avoir des valeurs que entre -9223372036854775808 et 9223372036854775807 (voir la documentation de PostgreSQL sur les nombres). Seulement, parfois, peut-être très rarement mais parfois, les nombres que vous souhaitez ajouter dans la base de données sont plus grands. Pour ça, il faut utiliser le type numeric.

Si votre plus grand nombre a 40 caractères, vous allez créer une table avec un champ de type numeric(40, 0) :

D’après la documentaton, The type numeric can store numbers with up to 1000 digits of precision and perform calculations exactly. C’est-à-dire, pour les non-anglophones que le type numeric peut avoir des nombres de plus de 1000 chiffres de précision et faire des calculs avec parfaitement !

Attention, However, the numeric type is very slow compared to the floating-point types – le type numeric est très lent par rapport au type float, à utiliser avec modération donc !

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail